28 Jan, 2023

Cérémonie du Thé : un véritable savoir-faire.

 Participez à la cérémonie du thé  dont les gestes observés durant cette prise de thé doivent être ordonnés et réalisés avec minutie et grâce.  D’ailleurs, la cérémonie du thé est ancrée dans l’histoire et la culture. Elle reflète l’art de préparer et partager un matcha. Découvrez les différents ustensiles nécessaire pour sa préparation.

Voyage Incentive au Japon : cérémonie du Thé, mélange de la poudre de thé
voyage sur mesure au Japon : mélange du thé vert avec le Chasen lors de la cérémonie du thé

Cérémonie du Thé : le concept du « Wabi-Sabi »

Pour mieux comprendre la cérémonie du thé, commençons par le concept du wabi-sabi.

  • « Wabi » c’est la « simplicité » et la « nature ». Il évoque la beauté dans sa forme la plus modeste. C’est l’enchantement que l’on éprouve en regardant une fleur à laquelle il manque un pétale. Les imperfections font partie de l’harmonie.
  • « Sabi » c’est l’usure naturelle avec le temps . c’est l’attrait pour les choses qui ont du vécu tel un meuble patiné, les petites marques du vieillissement, etc.

Le concept wabi-sabi célèbre donc la beauté de l’imperfection et de l’impermanence, reflet même du cycle de la vie. C’est un principe selon lequel l’harmonie réside dans le naturel et la spontanéité et non dans l’absence de défauts. Le wabi-sabi c’est donc la plénitude que l’on ressent lorsque l’on contemple un bol en terre cuite d’aspect irrégulier ou encore lorsque l’on savoure un vin bonifié avec les années.

La naissance des jardins de thé

C’est vers la fin du Moyen Âge que les jardins japonais ont vu le jour. Ils représentent la sobriété, la zenitude et la purification du monde extérieur. Le jardin n’est que l’accès pour accéder à la maison de thé.

À la fin du Moyen-Âge Japonais, deux courants s’affrontent dans l’esthétique.

  • L’opulence et la richesse décorative, fondée par les Daïmios (seigneur local qui gouvernait un fief ou un clan)
  • Le raffinement et la sobriété. C’est la naissance d’un nouveau style de jardin zen fondé sur l’art du thé, le Wabi.

Les nobles japonais de l’époque de Muromachi et Momoyama, utilisent cet art pour montrer leurs prestiges et leurs pouvoirs. En parallèle, les moines et les marchands vont privilégier le Wabi, la sobriété. C’est ainsi que les cérémonies du thé (Cha no Yu) ont vu le jour.

Au début, cette cérémonie (nommée Tocha), était un prétexte pour les seigneurs importateurs de rassembler, vendre et présenter les nouveaux produits venus de Chine.

Ensuite c’est  un marchand japonais Takeno Joo qui fut désigné comme l’un des premiers maîtres du thé.
Un jardin de thé entièrement dédié à la réalisation de cette cérémonie.

Le Jardin de Thé

Le petit jardin de thé émergea à la suite des jardins secs japonais. Il est la jonction entre le monde profane (à l’extérieur), et le monde sacré de la cérémonie de ce breuvage.

Le « roji » ou chemin. Cet espace vert permet de passer du monde mondain à celui de la cérémonie. Les végétaux y sont soigneusement sélectionnés. Le jardin incite au calme profond et  à la sérénité.

Selon Sen No Rikyu, le « roji » idéal contient six parts de parcours pour 4 de paysage ».

L’esthétique et la végétation du jardin de thé

Murata Jukô est le premier homme à avoir mis au point le wabi-cha, cérémonie plus rustique. D’après lui « il n’est pas souhaitable que l’apparence du roji soit trop raffinée » car le jardin doit permettre aux invités de se focaliser uniquement sur la cérémonie.

La composition paysagère est très simple : une haie de bambou, un saule pleureur. En arrière-plan, une pinède. Aucune connotation de pouvoir ou richesse ne doit apparaitre, mais la nature à taille réelle.

Les Bassins et allées de pierres du jardin de thé

Dans ce jardin on trouve un « chôzugamae » pour se purifier les mains. De nos jours, on appelle cela un « tsubu-kubai », petit  bassin d’ablution que l’on trouve souvent dans les « chaniwa », les jardins entourant les pavillons de cérémonie de thé. Il sert à se purifier les mains et la bouche avant la cérémonie.

  • Les « Ishi doro » (lanterne de pierre) sont également un élément incontournable du Roji . Au XVIème siècle, Sen no Rikiu a introduit ces lanternes dans son jardin afin qu’elles éclairent et apportent une connotation religieuse au lieu.
  • Les « Tobi Ishi »,  sont les pierres qui permettent de circuler dans le jardin, et servent à guider et rythmer les pas des invités jusqu’au pavillon de thé.

Maison de thé

Une fois le jardin japonais traversé, les invités arrivent à la maison de thé. Ici aucune inégalité sociale. Tout le monde est sur un pied d’égalité pour partager ce moment de convivialité. La décoration est sobre et épurée. Elle change en fonction des gouts du Maitre, suivant les saisons. Tout  est  fait  pour  que  cela  soit  agréable à la vue.

La cérémonie du thé au Japon, un savoir-faire incroyable !

Les gestes observés durant la cérémonie du thé sont ordonnés et réalisés avec minutie et grâce.  La cérémonie du thé est ancrée dans l’histoire et la culture japonaise, elle reflète l’art de préparer et partager un matcha « thé vert ».

Le « service japonais du thé », appelé chanoyu, sadō ou encore chadō (« voie du thé »), est en partie un art traditionnel inspiré par le bouddhisme zen. A l’occasion de cette cérémonie seul le thé vert réduit en poudre, ou matcha est utilisé. Il est préparé de manière codifiée par un maître.

Pour  cette  cérémonie, le  maître utilise le Chanoyu, littéralement « eau chaude pour le thé ».  Il  fait chauffer de l’eau dans une bouilloire métallique, nettoie les bols et les feuilles de théier, ainsi que les autres ustensiles. Il verse à l’aide d’une cuillère en bambou, les feuilles réduites en poudre dans un bol puis l’eau chaude.

Le terme chaji se rapporte quant à lui au service du thé complet et comprend :

  • le « kaïseki », un repas léger,
  • le service du « koicha »,  thé fort  ou thé épais,
  • l’« Usucha », le thé léger.

La véritable cérémonie dure normalement 4h et comprend le « sumi demae », c’est-à-dire la mise en place, le rangement et l’approvisionnement des charbons de bois pour chauffer la bouilloire.

 

La cérémonie du thé repose sur 4 principes :

  • « WA » pour l’harmonie,
  • « KEI » pour le respect,
  • « SEI » pour la pureté,
  • « JAKU » pour la sérénité

La cérémonie du thé : un déroulement codifié

Les gestes précis de la cérémonie du thé peuvent légèrement varier d’une école à une autre.  les invités attendront dans un jardin zen jusqu’au moment où ils seront appelés par le Maître. Ils se purifient les mains et se rincent la bouche dans un Tsukubai (petit bassin en pierre). Puis déplacement vers le Tokonoma (alcôve) pour admirer le rouleau calligraphié ou l’arrangement floral de saison. Puis, par ordre de prestige, ils s’assoient dans la position  « seiza » sur le tatami.

Le maître de thé débute la cérémonie en nettoyant méticuleusement et dans un ordre précis les ustensiles. Le thé est préparé dans une bouilloire sur un feu de charbon, selon un rituel très précis. La préparation est versée dans un bol, remis d’abord à l’invité d’honneur puis aux autres invités.

Le premier a être servi doit soulever le bol en signe de respect pour le maître. Il doit ensuit tourner le bol afin d’orienter le motif décoré de ce bol vers le Maître. Enfin, il prend une gorgée puis complimente l(hôte sur le goût du thé et aussi sur l’esthétique du bol. Le bol est ensuite passé à l’invité suivant, qui répète ces mêmes gestes, jusqu’à ce que tous les invités aient goûté au thé.

 

 Ustensiles utilisés pour la cérémonie du thé

  • Le Chawan est le bol (pièce maîtresse),
  • Le Chasen (petit fouet en bambou pour mélanger le matcha avec l’eau),
  • Le Cha-ire (boîte à thé contenant la poudre de matcha),
  • Le Chashaku (petite écope pour doser la poudre de thé).
  • Le Hishaku (louche en bambou),
  • Le Chakin (tissu pour essuyer le bol),
  • Enfin le Fukusa (carré de soie).

Enfin, participer à une cérémonie du thé est un véritable incontournable au Japon. Une belle cérémonie du thé peut durer 1h si l’on veut apprécier toutes les étapes.  

Carnet de Voyage

Découvrez nos dernières pépites

Noli Jeux Corée du Sud

Noli Jeux Corée du Sud

NOLI : Depuis plusieurs millénaires, les jeux mêlent « imagination », « stratégie » et « activité physique », La compétition et le hasard rendent les jeux passionnants. A l’instar du sport, ils offrent divertissement et permettent de tisser des liens sociaux.

Rose de Damas (Bulgarie)

Rose de Damas (Bulgarie)

Rosa Damascena ou Rose de Damas est notamment produite en Bulgarie. Venez découvrir la fabrication de cette huile de rose de sa récolte jusqu’à sa distillation.

Survol en avion du pays angevin

Survol en avion du pays angevin

Prenez de la hauteur en survolant le pays Angevin ! Saumur, Rochemenier, Candes-St-Martin, Montsoreau, l’abbaye royale de Fontevraud et Chinon.

Parlez-nous de vos projets

Un devis, une discussion, nous sommes à l’écoute de vos projets événementiels,
 de voyages, qu’ils soient professionnels ou personnels