10 Mai, 2024

TADAO ANDO : un architecte autodidacte japonais

Découverte des œuvres architecturales du japonais Tadao Ando. A l’instar de Le Corbusier  (1887-1965), Oscar Niemeyer (1907-2012),   il fait partie des grands architectes de ce monde et un des plus grands représentants du mouvement minimaliste. Il débute son auto-formation à  travers le travail des matériaux tel que le bois.

Aujourd’hui, il laisse des réalisations architecturales exceptionnelles, disséminées au Japon mais aussi à travers le monde. Ainsi il s’attardera à rendre sa sérénité et son repos aux espaces intérieurs qu’il concevra.

Elisabeth Aubert dans la citrouille rouge de Yayoi Kusama (Naoshima)
Learning-trip sur le thème "architecture" : Awaji Yumebutai complexe dessiné par Tadao Ando.

TADAO ANDO : ses origines

Tadao Ando est né le 13 septembre 1941 dans un quartier populaire d’Osaka. Il est malheureusement séparé de son frère jumeau, peu de temps après sa naissance. Il est confié à sa grand-mère, petite commerçante, mais qui ne dispose pas de temps pour l’éduquer.  

C’est dans son quartier de résidence, qu’il va rencontrer des artisans, où il va se distraire. C’est d’ailleurs chez un charpentier, que Tadao Ando apprend à travailler différents matériaux.

À 17 ans il commence une carrière de boxeur professionnel, et découvre, chez des bouquinistes) des ouvrages sur l’architecture et sur les œuvres de Le Corbusier.

En 1965, il commence à gagner sa vie en tant que boxeur ce qui lui permettra de partir vers l’Europe d’abord la Finlande puis Paris. Un long voyage : le bateau à Yokohama, puis depuis Pékin il empreinte le transsibérien. A Paris, Il visite le Pavillon suisse de la Cité internationale universitaire de Paris et la Villa Savoye à Poissy. À Marseille, il visite la cité radieuse (réalisation de Le Corbusier). Tadao Ando s’intéresse également aux abbayes cisterciennes.

Le début de la carrière d’architecte de Tadao Ando

Entre 1962 et 1969, Tadao Ando voyage à travers le monde : États-Unis, Europe et Afrique avant de repartir au Japon. C’est en  1969 qu’il crée son cabinet d’architecture le « Tadao Ando Architect & Associates ».  Il fréquente alors des artistes d’avant-garde du groupe japonais « Gutai », et se familiarise avec le travail d’artistes occidentaux comme Jackson Pollock ou Marcel Duchamp.

Dans les années 70, que Tadao Ando début sa carrière d’architecte avec une période expérimentale où il construit des petits magasins et des maisons.

S’en suit, une réflexion sur l’urbanisme, où il explique que la construction massive de bâtiments est  due à des contraintes économiques et sociales. Cela résulte à « un paysage abrutissant pour les habitants ».

C’est pour lutter contre cette situation que Tadao Ando crée des bâtiments où les habitants sont débarrassés du tumulte extérieur. Il se démarque du courant fonctionnaliste et des plans logiques.

Les tremblements de terre sont quotidiens au Japon. Aussi  Tadao Ando fait d’un matériau antisismique sa marque de fabrique et l’outil de son expression artistique.  : le béton banché qu’il laisse lissé avec les trous  apparents. Ainsi se construit son style  géométrique dont la simplicité des formes cache l’émotion de leurs volumes et le dialogue avec les éléments essentiels de la nature.

Tremblement de terre à Kobe

En 1995, le 17 janvier  à 5h46 précises, le nord de l’île d’Awaji est l’épicentre du grand tremblement de terre de Hanshin de magnitude 7. La ville de Kobe est particulièrement touchée. De nombreux incendies détruisent les maisons en bois des quartiers résidentiels. Des conséquences tragiques avec plus de 6.000 victimes et plus de 40.000 blessés.

A travers un travail de mémoire, la baie d’Osaka panse ses blessures :

  • le Kobe Luminarie (Festival des lumières)
  • la construction du mémorial architectural (Tadao Ando) , baptisé Awaji Yumebutai, (Awaji, un lieu pour les rêves).

A travers ce mémorial, et inauguré en 2000, Tadao Ando souhaite  réconcilier l’homme avec la nature. On y célèbre la beauté de la vie en opposition au spectacle de la dévastation et de la mort.

Quelques réalisations de Tadao Ando

Initiez-vous à l’architecture nippone…Suivez les traces du célèbre architecte Tadao Ando célébré dans son pays comme un « trésor national », l’homme aux 300 réalisations architecturales. Parmi les plus importantes, sur les iles de Naoshima et Awajishima

Naoshima

Direction l’île de Naoshima, réputée pour sa « Maison Benesse » ouverte en 1992. Ce musée-hôtel est basé sur le concept de « coexistence de la nature, de l’art et de l’architecture ». L’établissement construit sur un terrain élevé surplombant la mer intérieure de Seto présente de grandes ouvertures qui servent à ouvrir l’intérieur sur le magnifique environnement naturel.

La réalisation du bâtiment, est très symptomatique du travail épuré de Tadao Ando, jouant sur des formes géométriques simples et son goût du béton lissé.

Autre bâtiment construit par Tadao Ando sur l’ile de Naoshima, le Musée d’art de Chichu (2004). Principalement sous terre il préserve le magnifique paysage naturel de la mer intérieure de Seto. Sont d’ailleurs exposées des œuvres de Claude Monet, James Turrell et Walter De Maria.

Awajishima

Après Naoshima, nous partons pour Awajishima ! Située également dans la mer intérieure de Seto, c’est sur cette île que Tadao Ando a édifié Awaji Yumebutai un complexe architectural, situé dans le parc national Akashi Kaikyo, à l’extrémité nord-est de l’île.

En plus du célèbre jardin Hyakudan-en, ce complexe  héberge plusieurs bâtiments modernes en béton :

  • Le centre de conférence ;
  • L’hôtel Grand Nikko Awaji doté de restaurants et d’une chapelle maritime ;
  • Le théâtre en plein air qui accueille des spectacles à l’année

    Et sur d’autres villes :

    • Osaka : L’Eglise de la lumière, Le musée Shiba Ryotaro, La maison Azuma,
    • Iwaki : Le musée du livre illustré
    • Tokyo : Le complexe commercial Omotesando Hills, 21_21 Design Sight
    • Sapporo : Le cimetière de Makomanai Takino et sa colline du Bouddha
    • Nakatomamu: L’Eglise sur l’eau

    Tadao Ando : une multitude de prix

    • 1979 : Prix de l’Institut d’architecture du Japon pour « Sumiyoshi Nagaya »,
    • 1993 : Prix de l’Académie des arts du Japon,
    • 1995 : Prix Pritzker
    • 2005 : Médaille d’or de l’Union internationale des architectes (UIA),
    • 2010 : Gold  Arts Awards,
    • 2016 : Prix Isamu Noguchi.

    Tadao Ando a tenu des expositions personnelles au MOMA de New-York (1991), au Centre Pompidou de Parus (1993). Il a aussi enseigné aux universités de Yale, de Columbia et de Harvard. Depuis 1997, il a enseigné à l’université de Tokyo. Aujourd’hui il en est le professeur émérite.

    A Paris, Tadao Ando a aussi restauré et transformé la Bourse de Commerce entre 2017 et 2020, un des lieux d’exposition de la Fondation Pinault. 

    Nous aimons intégrer dans nos voyages le thème de l’architecture au Japon et particulièrement sur les traces de Tadao Ando. N’hésitez pas à nous solliciter pour un voyage sur mesure ou bien si vous êtes architecte, paysagiste…consulter nous pour un voyage professionnel ou Learning-trip.

    Carnet de Voyage

    Découvrez nos dernières pépites

    Noli Jeux Corée du Sud

    Noli Jeux Corée du Sud

    NOLI : Depuis plusieurs millénaires, les jeux mêlent « imagination », « stratégie » et « activité physique », La compétition et le hasard rendent les jeux passionnants. A l’instar du sport, ils offrent divertissement et permettent de tisser des liens sociaux.

    Rose de Damas (Bulgarie)

    Rose de Damas (Bulgarie)

    Rosa Damascena ou Rose de Damas est notamment produite en Bulgarie. Venez découvrir la fabrication de cette huile de rose de sa récolte jusqu’à sa distillation.

    Survol en avion du pays angevin

    Survol en avion du pays angevin

    Prenez de la hauteur en survolant le pays Angevin ! Saumur, Rochemenier, Candes-St-Martin, Montsoreau, l’abbaye royale de Fontevraud et Chinon.

    Parlez-nous de vos projets

    Un devis, une discussion, nous sommes à l’écoute de vos projets événementiels,
 de voyages, qu’ils soient professionnels ou personnels