1 Mai, 2024

Initiation à la coutellerie

La coutellerie : une initiation pour devenir une fine lame et aiguiser vos connaissances en la matière !

Dans le cadre de nos pépites tricolores, l’agence Aubert Ermisse vous propose une initiation à la coutellerie. C’est dans un lieu idyllique, situé au nord d’Angers, face à une écluse de la Mayenne que nous vous proposons ce stage de fabrication de couteaux. En petit comité, nous vous apprendrons quels sont les matériaux et les outils nécessaires à la conception de couteaux, de la lame en passant au manche en bois.

Envie d’apprendre, suivez-nous !

Notre atelier pour l’initiation à la coutellerie

Le lieu de formation est situé au bord d’une écluse et durant les brefs instants de pause, vous voyez les péniches et autres bateaux manœuvrer. Ici vous bénéficierez d’une initiation à la fabrication de couteau, pliant. C’est tout un art ! Ici on ne forge pas les lames, mais durant une demi-journée on est initié à l’assemblage les couteaux. On choisit son bois pour le manche, on associe les différents éléments de la lame. Enfin, une des dernières étapes, c’est de passer au montage de l’ensemble. Un beau cadeau pour soi !

A propos de l’atelier de coutellerie :

  • 2012 : création de la coutellerie
  • 2015 : année charnière marquée par la commercialisation des premiers couteaux pliants de la gamme et les premiers stages de réalisations de couteaux
  • 2016 : la gamme s’étoffe avec l’arrivée du couteau de Table et de l’Éminceur
  • 2018 : l’atelier déménage en avril et s’installe dans une ancienne maison éclusière.
La première année, plus de 5000 personnes poussent la porte de l’atelier !

Initiation à la coutellerie, une formation assurée par un Maître !

Notre stage, animé par Tristan, a été l’occasion d’un moment très convivial et par-dessus tout une expérience technique, pratique et tout simplement magique. Tristan est de métier, artisan coutelier. Un artisan hors pair qui livre son savoir-faire exceptionnel et sa passion avec bienveillance et simplicité. Pour lui, un couteau doit avant tout être pratique, facile à manipuler et évidemment bien couper. Mais le côté esthétique n’est pas négligeable. Le couteau est une œuvre d’art et doit rester un objet plaisant à regarder et à manipuler. C’est tout d’abord un cadeau à soi-même, en découvrant ce métier, les matières, les techniques, les types de lames. Découverte de son art, la maitrise du coutelier, en initiation d’une petite demi-journée. Si vous souhaitez découvrir la formation au métier de coutelier, rendez-vous sur le site de INMA.

Les types de couteaux

Démonstration des variétés produites sur place. la coutellerie artisanale propose plusieurs choix, avec une gamme de 5 types de couteaux :
  • 1 couteau de table
  • 2 couteaux de cuisine : l’office et l’éminceur
  • 2 couteaux pliants : le petit et le grand pliant

Initiation à la coutellerie, ou mini-formation, sur le Bois…tout un choix !

Ici tous les manches sont faits de bois provenant de la région. On y travaille un choix de 50 essences différentes. Ici aucun arbre n’est coupé. Bien au contraire, ici on récupère, on transforme ! On ne coupe pas d’arbres, on récupère et on transforme. Le choix des essences est très importante. La sélection du bois qui va constituer votre manche représente une bonne partie du travail.  On peut aussi récupérer du bois d’un instrument de musique, meuble de famille, poutre de maison, bûche… rendant l’objet unique. Rassurez-vous, il y en a pour tous les goûts ! Durant votre formation, voici les variétés proposées pour la finition des manches :
  • Le chêne classique : très résistant, dur et régulier.
  • Le Bouleau : tendre avec des veinages noirs, bruns, blancs et des nœuds. Magnifique rendu après finition.
  • L’arbre de Judée : résistant, multicolore, très joliment veiné.
  • Le tilleul : tendre qui prend très bien la teinte.
  • le Prunier : dur qui a tendance à fissurer. Mais il offre un magnifique rendu.
  • la Tête d’Orme : très résistant et d’ailleurs, utilisé pour la construction de navires.
  • l’If : jolie teinte orangée tirant sur le rouge.
  • Le Houx : clair et très résistant.
  • La Fourche de Hêtre : son grain est très fin et tacheté. Il se teinte facilement.
  • Le Cerisier : veinage régulier, c’est un bois sobre et discret.
Et la liste n’est pas finie. Même si ce n’est pas du « bouleau », il y a du travail sur la « planche » !

Dans cet atelier d’initiation à la coutellerie, les lames sont en acier inoxydable

En coutellerie, plusieurs matières sont possibles pour la lame. Cependant la matière du couteau se décline entre l’acier carbone et l’acier inox (acier inoxydable). Quel type de lame choisir, quel matière ? Même si le premier a des performances améliorées (structure plus fine, meilleur tranchant, facilité d’aiguisage), une lame en acier inox ne se tachera pas (absence de point de rouille. Enfin son entretien est plus simple. Il n’y a pas de forge ici, ni forgeron. Les couteaux sont fabriqués avec de l’acier inoxydable. C’est un alliage de fer et de carbone contenant plus de 50% de fer, au moins 10,5% de chrome et moins de 1,2% de carbone. Battons le « fer » pendant qu’il est chaud  !

Enfin, la réalisation ou l’art de fabriquer son couteau lors d’une initiation à la coutellerie.

C’est parti pour la réalisation ! Bien plus qu’une démonstration, c’est vous qui allez réaliser votre propre couteau, en toute sécurité. Votre travail en coutellerie pratique débute maintenant. Pour ce mini-stage, chacun dispose de son espace à la réalisation de son couteau, avec tous les outils nécessaires. Démonstration de l’utilisation des outils, explications des différentes matières utilisées, et des techniques : Montage, assemblage, affutage, finitions, le tout en toute sécurité. Enfin un bel étui en cuir sera a sélectionner pour son transport.
  • Préparation et rivetage des clous. Les clous vont devoir être mis à la bonne longueur avant d’être rivetés. Vis, platines, entretoise, ressort n’auront plus de secret pour vous.
  • Assemblage des pièces métalliques. Rivetage de l’axe de la lame, meulage des rivets… L’objectif est de rendre la lame aisée à l’ouverture, de supprimer tout jeu entre la lame et les platines. Enfin la lame doit être parfaitement axée au milieu des platines, surtout pour un couteau pliant.
  • Sélection de l’essence de bois pour le manche, façonnage (découpe) du manche, fixation au couteau (perçage, fraisage et vissage)
  • Finitions : ponçage du manche et affutage de la lame
Notre stage d’une demie journée, animé par Tristan, a été l’occasion d’un moment très convivial et par-dessus tout une expérience technique, pratique et tout simplement magique. Une formation efficace ! Assemblage, rivetage, façonnage, ponçage, huilage et affûtage durant 3 heures. C’est avec une fierté non dissimulée et des yeux d’enfants qu’on dit haut et fort. Vous n’aurez plus qu’à sortir votre couteau lors d’un bon repas. « C’est moi qui l’ai fait ! » A l’issue de ce petit stage, vous deviendrez une « fine lame » !

Carnet de Voyage

Découvrez nos dernières pépites

Rose de Damas (Bulgarie)

Rose de Damas (Bulgarie)

Rosa Damascena ou Rose de Damas est notamment produite en Bulgarie. Venez découvrir la fabrication de cette huile de rose de sa récolte jusqu’à sa distillation.

Taïko à Tokyo

Taïko à Tokyo

Initiation au Taïko au Japon. A l’occasion d’un voyage sur mesure apprenez à jouer en mesure du tambour japonais. Une activité énergisante !

Parlez-nous de vos projets

Un devis, une discussion, nous sommes à l’écoute de vos projets événementiels,
 de voyages, qu’ils soient professionnels ou personnels